L’accent du Sud en Franche Comté

11:57 – Par Alex – Comptes Rendus

Le weekend du 05 Mars 2016, Fabrice Cast était de passage dans la région, à Saint Vit pour animer un nouveau stage.

identite.JPG

Fabrice n’est pas un inconnu de la région puisqu’il est déjà venu animer plusieurs stages de ligue et a également été plusieurs fois invité par nos collègues d’Audincourt. Personnellement j’ai du rencontré Fabrice dans la région pour ensuite pratiquer un peu plus avec lui lors d’un stage à Bras. Je l’ai ensuite revu quelques fois …

 Je qualifierais l’aïkido de Fabrice de dynamique et engagé tout en sachant se montrer très relâché. Le cours de samedi était basé sur les saisies Ushiro Ryote Dori (saisie arrière des deux poignets) et Ushiro Kubishime (saisie arrière d’une main et étranglement). Le travail proposé consistait à se centrer sur son corps sans privilégier ses bras. Evidemment toutes celles et ceux qui ont plusieurs années de pratique trouveront ceci d’une évidence absolue. Pourtant il n’est pas toujours évident de rencontrer des personnes qui ont intégré, dans leurs corps, ces notions. En ce qui me concerne, il me faudra encore et encore travailler tout en gardant à l’esprit ceci. Le travail proposé était énoncé de façon claire, j’ai envie de dire « limpide ». Ushiro n’est pas ma saisie préférée j’avoue. La saisie arrière est très déconcertante. Le travail consistait à se mouvoir en laissant les mains le long de son corps puis ensuite, grâce encore une fois à des directives simples : avancer tout droit, travailler à sa distance, couper verticalement, à réaliser les différentes techniques proposées. Le travail sur Kubishime partait de la même base, mais ensuite proposait de faire passer aïté via une avancée du corps et une extension du bras.

Au fur et à mesure de l’après midi Fabrice a su installer une belle dynamique à son cours. Le point d’orgue fut un travail de 2 fois 10 minutes (10 minutes par partenaire) récapitulant tout ce que nous venions de voir. Et là difficile de ne pas se laisser emporter par ses vieux « démons ». Mais c’est là également qu’on se rend compte du travail minutieux réalisé par les 2 partenaires. Je ne parle pas de complaisance mais du respect scrupuleux de l’attaque notamment avant que Tori puisse réaliser la technique demandée. Non pas que Tori ne pourrait pas faire autre chose, mais dans le cadre de l’exercice proposé, à savoir exécuter la technique demandée, on se rend bien compte que le sens de l’attaque est important. Par exemple une saisie kubishime sans saisie de la main, ne donnera pas forcément envie de réaliser la technique demandée, mais plutôt de réagir un peu plus spontanément et de façon plus directe. Ces 20 minutes intensives ont été très agréables.

Vint ensuite le travail des armes, avec le bokken et un exercice qui pourrait être décliné pour toutes les attaques. Pour résumer l’idée était de proposer 3 réactions sur une attaque Shomen Uchi :
– une réaction nulle, entrainant une bonne réactivé d’uke afin de ne pas nous asséner un vilain coup de bokken.
– une réaction en avançant le corps et en portant une attaque avec la garde de notre bokken au coup d’aïté.
– une réaction en reculant le corps afin de se replacer à distance et laisser aïté dérouter son attaque jusqu’au bout sans se faire toucher.

Bon … difficile d’expliquer tout ça par mots, ce que j’écris n’est peut être pas très clair finalement. Donc ce que je vous propose est simple : allez rencontrer Fabrice sur les nombreux stages qu’il anime et, comme d’habitude, faites vous votre propre idée. Retournez également voir un enseignement que vous n’avez plus vu depuis longtemps si le cœur vous en dit. Vous pourriez être très agréablement surpris et y prendre encore plus de plaisir que ce à quoi vous vous attendiez !

Il me reste donc à remercier Fabrice pour sa disponibilité, sa bonne humeur et son dynamisme. Et aussi toutes les personnes du club et des environs qui se sont rendus au stage. Nous avons rempli deux voitures et ceci prouve la bonne dynamique dans laquelle nous nous trouvons ! Encore merci à tout le monde.