Aïkido présentation

O Senseî Moriheï UESHIBA

O Senseî Moriheï UESHIBA

L’aïkido, un art martial créé à la fin des années 40, est un art martial adapté au monde moderne

L’avènement de l’ère MEIJI au lapon en 1868 entraîna l’ouverture du pays vers l’Occident et provoqua un bouleversement profond des valeurs. Du creuset traditionnel naquirent des arts martiaux tournés vers la modernité

A mains nues : Judo, Karaté, et plus récemment Aïkido.

Avec des armes : laïdo, Kendo (sabre), Kyudo (arc), jodo (bâton)…

Le fondateur de l’Aïkido, Moriheï UESHIBA (1883 1969), fut inspiré par les meilleurs maîtres d’arts martiaux du Japon de l’époque (écoles de Ju Jitsu, d’escrime traditionnelle). L’arrière-plan philosophique ou religieux (traditions Shinto, Bouddhisme-,Zen , Taoïste) joua un rôle très important dans l’élaboration de cet art.

A côté du retour aux sources à l’esprit traditionnel du samouraï, il réussit à ouvrir sa pratique à des notions plus modernes telles que la recherche de la paix, de la fraternité ou de l’harmonie et développa à partir de 1948 l’enseignement d’une discipline neuve et originale, qui commença dès 1950 à rayonner dans le monde entier, notamment en France.

Des techniques efficaces effectuées sans heurt qui visent à contrôler l’adversaire en canalisant sa force.

Techniques à mains nues avec un ou plusieurs adversaires, armés) ou non.

Techniques au sabre, au bâton.

Techniques de concentration, de respiration.

Toutes les techniques visent au contrôle de l’adversaire et l’amènent à la chute et/ou à l’immobilisation.

II s’agit de canaliser le mouvement, la vitesse et la force de l’adversaire et de les utiliser sans entrer en opposition avec eux.

L’aïkido et les autres arts martiaux :

Si comme au judo, le pratiquant d’Aïkido utilise des techniques de projection et d’immobilisation pour déséquilibrer et maîtriser son adversaire, il peut également accompagner ses mouvements d’une série d’atemis, c’est à dire de coups de poing et de pied portés, comme au karaté, en des endroits vitaux du corps. Mais contrairement au judo et au Karaté qui constituent des disciplines sportives, soumises à des règles très strictes, l’AÏKIDO est un art martial dont la pratique exclut toute idée de compétition.

Dates : « Portes ouvertes du club » les 2 et 9 septembre 2017.

Si vous êtes tenté de découvrir cette activité, venez essayer (2 cours gratuit).

Historique sur les maîtres fondateurs de l’Aïkido sur le site de la FFAB.